L’importance du sport pendant les traitements

Un corps et un esprit sain!

Avoir une activité sportive aide à combattre la maladie, à atténuer les effets indésirables de la chimiothérapie, mais surtout (je ne le savais pas) diminue le risque de récidive!!!!

Pour moi, il était hors de question de stopper toute activité physique pendant les traitements. J’ai toujours fait du sport depuis mon plus jeune âge, et après mes grossesses, j’ai continué avec des exercices de renforcement musculaire et du cardio (j’ai d’ailleurs fait une séance de sport la veille du début de mes mésaventures 😳😳😳).
Quand ce cher cancer est arrivé, tout a été chamboulé.

 Après mes 4 premières semaines d’hospitalisation, j’avais perdu du poids et beaucoup de muscles.  Il fallait donc reprendre une activité physique pour aider mon corps à se remettre doucement de cette grosse galère…

Alors je vous rassure, il est tout à fait possible de concilier sport et traitements. C’est d’ailleurs recommandé si bien sûr vous le pouvez, et toujours avec l’accord de votre oncologue, ou de votre chirurgien. 

Comme je vous le disais, après ma 1ère hospitalisation, et mes 3 opérations enchaînées, j’avais perdu beaucoup de poids (54 kg pour 1,72m), et surtout du muscle.

Avec la motivation de ma sœur Fatou, 3 semaines après ma sortie de l’hôpital, j’ai repris une activité physique. J’ai commencé doucement par de la marche rapide, pour intégrer ensuite quelques foulées.  Commencez par exemple par 30 min, dans un cadre apaisant (pour moi c’était le Parc de Sceaux!). 

 

 

Ensuite, lors de ma consultation avec l’anesthésiste pour ma 4ème operation, celui ci m’a conseillé de faire des exercices de renforcement musculaire pour me préparer à l’opération. Le sport aide aussi à préparer son corps des opérations. Avant ma « grosse » opération, j’ai pu bénéficier de séances de renforcement musculaire chez mon kinésithérapeute , à raison d’une séance de 2h par jour pendant les 15 jours précédents l’intervention. Ces séances sont prises en charge à 100% par la sécurité sociale. Je pense que cela a été très bénéfique. Après l’opération j’ai senti la différence par rapport à mes premières opérations quant à la récupération. Je vous le recommande vivement.

Enfin, avoir une activité physique permet de s’évader et d’oublier la maladie!!!

Sport après 4 semaines d'hospitalisation

 

 

Voici pourquoi il est important de faire une activité physique pendant vos traitements, et bien sûr de continuer ainsi régulièrement :

  • Pour vous remettre des longues hospitalisations et des journées resté allongé. Marcher quelques minutes chaque jour dans les couloirs de l’hôpital vous fera le plus grand bien, si bien sûr vous vous sentez la force de le faire. Le personnel soignant est disponible pour vous accompagner à effectuer quelques pas (ce fut le cas après ma grosse opération!)
  • Pour atténuer les douleurs des articulations. Vous souffrirez certainement des articulations, c’était mon cas. N’hésitez pas à vous étirer chaque matin pendant un bon quart d’heure, sans oublier vos doigts. Vous pouvez également faire une ou deux séances de stretching par semaine.
  • Pour réguler son poids : pendant vos chimiothérapies, votre poids sera mis à rude épreuve, on perd du poids par manque d’appétit, mais on perd également du muscle avec les traitements! Mais attention, il arrive parfois que l’on mange n’importe comment afin de prendre du poids. Notre corps stocke donc les graisses et sucres qui ne sont pas éliminés par manque d’activité physique régulière. De plus, il faut faire attention à la prise de poids, qui d’une n’est pas bonne pour le moral mais qui en plus est un facteur de récidive ! Alors mangez sain et pratiquez une activité physique régulière.
  • Pour lutter contre la fatigue : après les séances de chimiothérapie, la fatigue nous rattrape. J’ai été très fatiguée pendant plusieurs jours juste après chaque traitement. Mais je me suis motivée, j’ai pratiqué dès le lendemain de mes chimiothérapies du sport (attention des séances de sport doux, comme le médiété), j’ai senti la différence, et j’étais moins fatiguée.
  • Pour apprendre à faire le vide : pratiquer de la sophrologie,  de la méditation, du pilate, mais également faites vous masser. Il est essentiel de ne pas penser continuellement à la maladie. Faire des séances de sports doux permet de développer l’esprit et de s’évader. Et puis faites vous masser de temps en temps, je vous recommande de le faire avant chaque opération, et à chaque sortie de longue hospitalisation. Et n’hésitez pas à vous offrir ou vous faire offrir un massage aussi souvent que vous le pouvez, pensez à vous faire plaisir!!!!

 

Si vous ne savez pas comment pratiquer du sport, rapprochez vous des associations ou organismes, comme la CAMI. Qu’est ce que la CAMI : c’est une fédération qui accompagne les personnes atteintes d’un cancer en traitement ou en rémission, à travers des programmes d’activité physique et sportives.

Les programmes sont encadrés par des éducateurs détenteurs du diplôme « Sport et Cancer ». Ces programmes peuvent se pratiquer en ville ou à l’hôpital. Vous trouverez toutes les informations concernant la CAMI en cliquant sur le lien suivant informations CAMI.

Vous savez maintenant ce qu’il faut faire pour rester en forme pendant vos traitements mes beautés, allez on chausse ses chaussures (les baskets, pas les talons!!!)

Baskets ou escarpins?

 

Je vous livrerai très vite les exercices simples que j’effectue et qui m’aident au quotidien, à très vite!

2 réflexions au sujet de « L’importance du sport pendant les traitements »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.