docteur chirurgien

Tout savoir sur la rhinoplastie secondaire

Noter ce post

Le rayonnement du visage passe par l’entretien de chaque partie, dont le nez. Lorsqu’elle manque d’esthétique, la partie nasale nécessite une intervention chirurgicale qui confère à la pointe du nez, un résultat optimal. La rhinoplastie secondaire est une opération chirurgicale qui joue pleinement ce rôle d’esthétique du nez. Découvrons davantage ce que représente ce type de rhinoplastie dans la chirurgie.

resultat operatoire

Ce qu’il faut savoir de la rhinoplastie secondaire

Reconnue pour le résultat optimal qu’elle présente après intervention, la rhinoplastie secondaire représente une opération chirurgicale efficace sur le soin du nez. Elle est qualifiée ainsi, car sa réalisation se fait suite à un échec d’une première chirurgie du nez.

En cas d’insatisfaction après cette première intervention, le patient peut opter pour une seconde afin d’avoir un résultat plus optimal. C’est en ce sens qu’intervient la rhinoplastie secondaire qui assure l’uniformisation et la beauté du visage, aboutissant ainsi à une fin satisfaisante. Elle corrige ainsi l’imperfection nasale constatée après une première chirurgie du nez laissant place à des séquelles cicatricielles d’ossification.

Les avantages d’une rhinoplastie secondaire

La réalisation de la rhinoplastie secondaire se fait pour plusieurs objectifs. Conduisant à des buts très satisfaisants, cette opération améliore la bonne posture du nez dans toute sa forme. Ainsi, cette forme de chirurgie a pour rôle de : corriger un nez tordu ou exagérément fin ; corriger une bosse au niveau du profil du nez

Elle améliore aussi l’apparence d’une pointe du nez tombante, trop arrondie ou asymétrique. Toujours pour parfaire, ce type de chirurgie apporte des corrections à une déformation de la pointe du nez causée par une résection excessive des cartilages des ailes.

Lire aussi :  La douleur dans le bas du dos peut-elle indiquer un cancer ?

Outre ces différents aspects, la rhinoplastie secondaire vise aussi à corriger une déviation minime du nez ou d’une saillie du cartilage. Les plus légères asymétries sont également corrigées. Il s’agit des imperfections mineures peu visibles, mais qui contribuent essentiellement à la beauté du visage après un résultat post-chirurgie.

Mis à part ces imperfections mineurs, la rhinoplastie secondaire permet aussi de corriger des défauts majeurs liés à des rétractions cicatricielles ou une fibrose. Ces défauts majeurs peuvent être la finalité d’une faute technique sur la première intervention. Certaines personnalités ont eu recours à la rhinoplastie secondaire suite à un échec de la première chirurgie laissant en mauvaise harmonie entre le nez et les autres parties du visage.

consultation docteur

Les différents procédés de la rhinoplastie secondaire

La rhinoplastie secondaire existe selon plusieurs techniques de réalisation. Pour chaque intervention, cette opération se fait sur mesure. En effet, on peut réaliser une chirurgie de rhinoplastie secondaire suivant une technique de sous-correction. C’est une méthode qui assure la résection des excès de cartilage.

Sa pratique repose sur la résection des tissus du nez et améliore l’esthétique au niveau de la partie nasale. Cette résection de cartilage corrige un nez présentant une pointe trop ronde, asymétrique ou trop pointue. De plus, elle précède une intervention de greffage du cartilage corrigeant ainsi l’apparence de la pointe du nez.

En dehors de la méthode de sous-correction, la rhinoplastie secondaire peut être réalisée en cas de sus-correction. C’est une catégorie de rhinoplastie secondaire qui implique une réalisation de greffe de cartilage Diced Cartilage Fascia (DCF). Son but étant d’accentuer la projection du dorsum lors de cette réalisation en vue d’obtenir un nez plus esthétique entrant en parfaite harmonie avec les autres parties de cet espace facial du corps.

Lire aussi :  Définition du Gène suppresseur de tumeur